string(5) "test0" Economie du Savoir au Bahreïn - مجلس النواب
Accueil /Articles/Economie du Savoir au Bahreïn

Economie du Savoir au Bahreïn

13 October 2016

Au cours des dix dernières années, les Etats du CCG en ont fait leur objectif de transformer leurs économies en Economies du Savoir car le concept d’« économie du savoir » est devenu une part essentielle de la vision stratégique et des plans pour la diversification économique des états du Golfe.

A Bahreïn, nous aspirons à passer d’une économie basée sur la richesse pétrolière à une économie productive, globalement compétitive, façonnée par le gouvernement, et menée par un secteur privé novateur – une économie qui élève une vaste catégorie de Bahreïniens qui profitent d’un niveau de vie élevé résultant d’une augmentation de la productivité et des emplois à salaires élevés. Notre société et notre gouvernement adopteront les principes de la durabilité, la compétitivité et la justice pour s’assurer que chaque Bahreïnien ait les moyens de vivre une vie sûre et bien remplie et atteigne son plein potentiel.

La « Vision Economique de Bahreïn 2030 » affirme que le pays transformera l’économie à long-terme en saisissant les opportunités émergentes. L’économie du Bahreïn atteindra des niveaux élevés de sophistication et d’innovation, permettant au pays d’occuper une position enviable dans la chaine des valeurs globales. En résultat, Bahreïn saisira les opportunités émergentes, particulièrement par l’expansion à des secteurs basés sur la connaissance et en augmentant notre rendement des produits à valeur ajoutée élevée et des services. Cela signifiera une richesse encore plus importante pour les compagnies, les employés et la société.

La création de l’Autorité eGouvernement a joué un rôle central dans la consolidation du statut du Royaume et dans l’évolution de la croissance économique en accord avec la Vision de Bahreïn 2030. En plus, le eGouvernement avait la tâche de surveiller la coordination et l’exécution du programme du eGouvernement mis en place par le Conseil Suprême de la Technologie de l’Information et de la Communication qui vise à construire les capacités du Bahreïn et faire la transition à une économie du savoir innovante qui est immunisée au paysage toujours changeant du monde à la mondialisation croissante.

L’Indice de l’Economie du Savoir qui représente ce que la Banque Mondiale a distingué des quatre piliers de l’Economie du Savoir (Incitations Economiques et Régime Institutionnel, Adoption de l’Innovation et de la Technologie, Education et Formation, Infrastructure des Technologies de l’Information et de la Communication TIC)), montre que Bahreïn a des scores remarquablement élevés sur le pilier du TIC (Technologies de l’Information et de la Communication), Bahreïn ayant même un score plus élevé que la Suède, qui est le pays le mieux noté dans l’indice. D’après le Rapport de l’Economie du Savoir Arabe en 2014, Bahreïn a occupé le premier rang entre les pays Arabes dans l’Indice du TIC. Sur la base de six indicateurs clés, Bahreïn est le premier entre les pays Arabes dans l’utilisation de l’Internet. L’état a des abonnements téléphoniques mobiles avec un taux de pénétration de 173%, une large gamme d’abonnements de haut-débit de 128% et une pénétration des lignes fixes de 20%. Le secteur des Télécommunications contribue de 4% au total du Produit National Brut.

En outre, sur le pilier de l’Education de l’Indice de l’Economie du Savoir et des six pays du Golfe, Bahreïn (6.78) occupe la plus haute position, de près d’un point de plus que les Emirates Arabes Unis (5.8). Ceci reflète la stratégie du Conseil Supérieur de l’Education de Bahreïn pour les années 2014-24 qui déclare : « La Vision est de positionner Bahreïn comme la plate-forme régionale de l’enseignement supérieur de grande qualité, qui produit des diplômés avec les compétences, le savoir et le comportement requis pour réussir dans l’économie du savoir globale, tout en contribuant à la croissance durable et compétitive du Bahreïn.

Les jeunes Bahreïniens entrent dans un marché de travail compétitif dans une économie qui aspire à devenir indépendante des ressources pétrolières. Ce n’est pas surprenant que dans la Vision de Bahreïn 2030, l’éducation ait été visée comme secteur de première importance. Le programme fixe un certain nombre d’objectifs dans ce secteur. Il souligne le besoin de « l’Education et la formation d’être appropriées aux exigences du Bahreïn et de son économie », mettant l’accent sur l’enseignement des sciences appliquées. Il souligne l’importance de « l’accessibilité » de l’éducation, tout en répondant aux besoins des « plus hautes normes de qualité (en fixant) des normes de qualité à travers le secteur de l’éducation, révisant régulièrement la performance des institutions éducatives et formatives ». Finalement, il vise à encourager la recherche comme base pour le développement d’une économie basée sur le savoir.

Your Opinion

Suggestions

ساهم برأيك ومقترحاتك حول الموقع الإلكتروني لمجلس النواب




0%