Accueil /Articles/Rapport succinct sur l’expérience du Royaume de Bahreïn pour soutenir la jeunesse et leur...

Rapport succinct sur l’expérience du Royaume de Bahreïn pour soutenir la jeunesse et leur développement

13 October 2016

Le Royaume de Bahreïn a connu un sursaut qualitatif et fondamental dans sa vie politique depuis le lancement du projet de réforme de Sa Majesté le Roi Hamad bin Isa Al Khalifa, par le biais d’un référendum sur la Charte nationale d’action le 14 Février 2001, où il est devenu une préambule importante du renforcement de la démocratie et du rôle de la jeunesse dans la communauté à travers sa participation à la construction de l’état en conformité avec des cadres modernes et en rapport avec ses aspirations en insistant sur la participation de toutes les catégories dans le processus de construction.

Les jeunes ont eu la possibilité de participer à la rédaction d’un document politique à travers le vote dans un référendum sur la Charte nationale d’action par 98,4%. Ainsi, la convention est devenue une partie primordiale du processus démocratique en cours au Royaume de Bahreïn. Les jeunes Bahreïnis ont eu ainsi un rôle important dans la réalisation des aspirations de l’avenir de Bahreïn dans le cadre du processus de réforme en cours au Royaume de Bahreïn de façon permanente et continuelle. Le gouvernement a également mis l’accent sur la création des nouvelles opportunités pour les jeunes pour une participation plus active dans la communauté à travers la proclamation de la Stratégie nationale pour la jeunesse (2011, 2015) par le développement de la stratégie de la jeunesse 2003.

L’appel lancé par le Conseil des représentants de Bahreïn sous la égide du Roi pour la participation des jeunes dans le dialogue sur l’accord national en 2011 dans sa conviction de l’importance d’identifier leurs besoins et d’approvisionner leur visions, ce qui vise à activer davantage leur rôle dans la société, et de promouvoir l’avenir de Bahreïn.

Premièrement : le rôle du pouvoir législatif au Royaume de Bahreïn dans le soutien des jeunes:

Le pouvoir législatif du Royaume de Bahreïn a octroyé beaucoup d’intérêt à la jeunesse, à travers la promulgation des législations et des lois sur cette partie importante de la société vu son rôle actif et influent dans le développement des exigences de la société bahreïnie. Conformément à ces législations et lois pour les jeunes, la commission de la jeunesse et des sports à la Chambre des représentants a discuté plusieurs propositions soumises par les représentants dans le domaine de la jeunesse et des sports, y compris les propositions de 4 lois sur les associations et les clubs sociaux et culturels, la mise en place du Parlement des jeunes, l’adoption de la stratégie nationale pour les jeunes, et de créer un Council supérieur des jeunes et de sport.

Concernant les motions, elles sont environ 49 propositions discutées à la Chambre des représentants, la plus importante concerne l’augmentation des allocations financières annuelles pour les clubs et les centres de jeunes, le développement du sport dans les écoles, le développement des professeurs d’éducation physique, et la mise en place des centres sportifs pour les jeunes, soutien aux jeunes talents et la mise en place des chaînes satellitaires sportives pour les jeunes.

Le Conseil de Shura a recommandé de consentir sur la recommandation de la Commission des affaires législatives et juridiques pour la mise en place d’un comité spécifique permanent au nom de « Comité pour la jeunesse », le 12 mars 2012, à partir de la deuxième session du troisième mandat législatif .

Deuxièmement – Les plus importants législations et lois adoptés par le Royaume de Bahreïn pour soutenir les jeunes :

  • Modification de certaines dispositions du décret législatif n° (14) de 2002 sur l’exercice des droits politiques, modifié par le décret législatif n° (35) de 2002, relative à l’abaissement de l’âge de vote de vingt-et-un ans à vingt ans le jour du référendum ou des élections.
  • Un projet de loi à ratifier la convention internationale contre le dopage dans le sport adoptée par la Conférence générale de l’Unesco tenue à Paris le 19 octobre 2005 à sa trente troisième session, accompagnant le décret royal n° (83) de 2007. Ceci a accompagné le message de Son Altesse le Président du Conseil des ministres n° drm/33/1378 du 29/8/2007.
  • La loi n° (42) de 2009 modifie certaines dispositions des associations et clubs sociaux et culturels, des organismes privés travaillant dans le domaine de la jeunesse et des sports et des institutions privées promulguées par le décret législatif n° (21) de 1989.
  • Le décret législatif n° (33) de 2010 modifiant certaines dispositions du décret législatif n° 5 de 1983 sur la modification du décret princier n° 2 de 1975, concernant la création d’un Conseil supérieur de la jeunesse et des sports.

Troisièmement – Les efforts du gouvernement pour soutenir les jeunes :

Le Royaume de Bahreïn a commencé de développer la stratégie de la jeunesse en décembre 2003, à l’initiative de l’Organisation générale de la jeunesse et des sports dans le Royaume de Bahreïn et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), à travers le lancement de la Stratégie nationale pour la jeunesse (2011 – 2015).

Cette stratégie est axée sur le processus de renforcement des capacités dans les différentes institutions nationales. Elle vise aussi à soutenir des questions clés pour la jeunesse telles que l’éducation, la santé, l’emploi, la culture, les technologies de l’information et des communications, les sports, la promotion, la participation et les droits de l’homme.

Les plus importants objectifs de la stratégie nationale de la jeunesse (2011 – 2015) sont :

  1. Développement de la conscience, le respect et l’engagement actif chez les jeunes Bahreïnis des principes et valeurs incités par l’Islam, acceptés à l’unanimité par les savants de la religion et confirmés par les textes législatifs représentés par la Charte nationale d’action et la Constitution pourvu que cela découle d’un sens profond de l’identité et de l’appartenance nationale.
  2. Création d’une plus large compréhension dans la société bahreïnie de leurs besoins, préoccupations, problèmes, opinions, idées, potentiel et aspirations, ainsi qu’identifier les aspects clés que les politiques de jeunesse ciblent et les étapes d’action.
  3. Focalisation sur les points forts des contributions des jeunes Bahreïnis et les mettre en valeur.
  4. Promouvoir et stimuler les activités et les événements qui aident à développer la participation et le leadership des jeunes dans la vie publique bahreïnie.
  5. Création d’un cadre de travail procédural intégré et complet et coordonné pour faire face aux diverses opportunités offertes aux jeunes et les défis auxquels ils font face au Bahreïn.
  6. Promotion des nouvelles idées et visions ainsi que les options modernes et innovantes pour faire face aux problèmes auxquels les jeunes du Bahreïn sont confrontés. Grâce à des mécanismes nouveaux et efficaces pour la création de la coopération et la coordination entre toutes les parties concernées dans le processus de développement de la jeunesse, y compris les institutions gouvernementales, les organisations de la société civile, le secteur privé, et, surtout, les jeunes eux-mêmes.

Quatrième : Recommandations

Le Royaume de Bahreïn alloue un grand intérêt à la jeunesse et la considère comme le principal élément du projet de réforme lancé par Sa Majesté le Roi Hamad bin Isa Al Khalifa depuis son arrivée au pouvoir en 1999. Cette catégorie de population représente un groupe social important qui jaillit d’idées, de vitalité, d’enthousiasme, de capacité de production et de dévouement, ce qui est indispensable à chaque étape de développement et de croissance dans le Royaume de Bahreïn. Les principales recommandations pour la promotion de cette catégorie importante à des différents niveaux, législatif, social, économique, éducatif, sportif et médiatique :

Au niveau parlementaire:

  • Inviter les parlements à encourager la participation des jeunes dans le processus politique;
  • Adopter des lois pour consolider les organisations des jeunes politiquement et culturellement;
  • Souligner l’importance de l’éducation des jeunes à leurs droits et obligations envers leurs communautés.
  • Adopter des lois pour le soin et la réadaptation des personnes ayant des besoins spéciaux pour répondre aux besoins de santé des jeunes, de deux sexes, qui souffrent des handicaps mentaux et physiques, et d’assurer leur réadaptation et leur réinsertion dans la société afin de promouvoir leur autonomie.
  • Promulguer des lois sur la mise en place d’un Parlement des jeunes qui vise de les faire évoluer, politiquement, socialement, culturellement et économiquement.
  • Décréter des législations relatives à l’organisation des conférences, réunions, colloques et séminaires traitant avec simplicité et aisance les régimes politiques dans le monde, les méthodes de législation, et l’importance du respect de la loi dans la société.

Au niveau gouvernemental:

  • Développer des programmes scolaires et universitaires perfectionnés qui enseignent aux jeunes les principes et les valeurs de la démocratie et des droits de l’homme.
  • Promouvoir le concept de la bonne citoyenneté dans les programmes scolaires qui doivent être compatibles avec les sens et les valeurs de l’amour et de la paix dans les toutes les religions, ce qui va protéger les jeunes de tomber dans la spirale de la violence et du terrorisme.
  • Créer des places d’emploi pour les jeunes et la réduction du chômage à travers les programmes gouvernementaux et privés, et à travers des programmes de formation et de développement social, et de souligner que les jeunes participent à des activités bénévoles et des responsabilités sociales pour les protéger de la délinquance et souligner leur rôle dans la construction de la société moderne.
  • Mettre en évidence les efforts et les créations des jeunes dans les différents domaines. Veiller sur les réalisations des jeunes et les apprécier et leur offrir des soutiens et bienveillances.
  • Travailler sur l’élaboration d’une politique médiatique qui encourage les jeunes à réaliser leurs aspirations dans le cadre des communautés qui soutiennent les valeurs de la culture nationale et l’appartenance à travers la proposition de leurs idées dans ce contexte.
  • Intensifier les programmes médiatiques spécialisés des jeunes et la promotion des secteurs des jeunes et les sensibiliser à la contribution au service de la nation, politiquement, économiquement, socialement, culturellement, intellectuellement et sportivement.

Au niveau des organisations de la société civile concernées par les jeunes:

  • Appeler à faire des conventions interactives pour les jeunes menées par des spécialistes dans les différents centres des jeunes afin d’illustrer l’importance du dialogue et de l’acceptation de l’opinion de l’autre et l’importance dans la création de leadership parmi les jeunes qui seront capables de réaliser la coexistence et de servir les intérêts des communautés.
  • Promouvoir le principe de partenariat entre les différentes entités en augmentant la coordination et le partenariat entre les entités gouvernementales et civiles concernées par les jeunes.
  • Créer des centres modèles pour la jeunesse qui contiennent des stades de sport et des installations sportives nécessaires.
Your Opinion

Suggestions

ساهم برأيك ومقترحاتك حول الموقع الإلكتروني لمجلس النواب




0%